lesinseparables« Et Andrée ? Me demandai-je. Elle m’obligeait souvent par son cynisme à me poser des questions qui me scandalisaient au moment même où je les formulais ».

Ce court roman autobiographique écrit en 1954 mais publié pour la première fois cette année aux editions de l'Herne, annonce les Mémoires d’une jeune fille rangée publié 4 ans plus tard. Roman d’apprentissage ou plutôt d’émancipation de deux amies qui ne se résoudront pas à demeurer les jeunes filles « comme il faut » que la société et leurs mères (surtout celle d’Andrée) attendent d’elles. L’histoire d’une amitié flamboyante et un hommage à Zaza (Andrée sur le papier), morte très jeune, le portrait d’une jeune fille passionnée, entière, assoiffée de liberté et désespérément vivante.

Ce roman au charme délicatement suranné (on pourrait le penser écrit dans les années 20, ce qui correspond d'ailleurs au temps du récit), est une jolie surprise, il nous rappelle ce que c’était d’être une jeune fille dans les milieux bourgeois catholiques de l’entre-deux-guerres. Bien-sûr cette amitié entre Sylvie et Andrée est aussi une rencontre décisive, qui nourrira l’engagement féministe et philosophique de Simone de Beauvoir : la voici éclairée d’un jour nouveau.

(Fabienne)

 

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.