“C'est ça, voilà, je ne sais pas quand on a passé cette frontière-là. Quand c'est devenu normal de lui faire vraiment mal, de lui faire vraiment peur, ou plutôt d'essayer, puisqu'elle ne réagit pas. De pousser, encore et encore, pour obtenir quelque chose d'elle, je ne sais pas quoi. Des larmes, des supplices, un clignement d'yeux. J'ignore quand c'est devenu normal de faire ça, ou de regarder faire ça.”

Clara, adolescente, part cet été en colonie de vacances spéciale sport, pour passer un peu de temps avec sa meilleure amie, Aïssa. Elle est motivée, elle a même fait 228h de baby-sitting avec bébé Gaspard pour se l’offrir. C’est dire.
Mais finalement, parce qu’il y a toujours un « mais », ça s’annonce moins bien que prévu cette affaire… Le sport c’est pas trop son truc à Clara, et puis les autres sont un peu lourds, les garçons sont stupides, les filles superficielles… Et puis il y a Eléonore qui agace. D’ailleurs, elle est rapidement prise en grippe par les autres. Même pas sortie du train que déjà, on l’embête… une remarque, un coup, une moquerie… et personne ne dit rien...
Jusqu’à ne même plus le remarquer. Jusqu’à ce qu’Eléonore disparaisse… Et là non plus, on ne dit plus rien ?
On aborde ici le harcèlement, sournois, sur fond de suspense. Avec une pointe d’humour et un regard sur l’adolescence irrésistible.

Louise Mey

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.