bratata

logovide 252px

logovide 289px
logovide 282px

Médiathèque Le blé en herbe - Erquy

doretdoreillers"Est-ce qu'une vie de luxe, sans plus jamais devoir se lever tôt ou se casser le dos, valait la peine d'écarter les cuisses chaque soir pour un mari ?"

En plein 19ème siècle anglais, un jeune Lord très fortuné dont on était sans nouvelles depuis la mort de ses parents, annonce qu’il souhaite se marier mais soumet les aspirantes à des épreuves pour le moins inconvenantes : imaginez, les jeunes filles doivent passer une nuit seules au château, sans chaperon ! C’est l’émoi dans les bonnes familles du village : les parents (surtout les mères) intriguent à qui mieux mieux pour placer leur fille en préservant les apparences. Pourtant, ô scandale, c’est Sadima, une femme de chambre qui, alors qu’elle n’avait aucune prétention, est choisie par Adrian Handerson. Dès lors, le roman nous mène là où je ne l’attendais pas : en réalité, le château est maléfique, mais je n'en dis pas plus !

Un « roman d’époque » très riche, il y est question de classe sociale, de rang à tenir, non seulement selon le milieu mais aussi le sexe (autant dire que Sadima ne rentre pas dans les cases), de convenances, d’hypocrisie et de mesquinerie : sur ces derniers points on rit beaucoup dans la première partie. Les corps ont une présence cruciale, non seulement celui, morcelé, de la mère d’Adrian, qui hante les murs (zut, je l'ai dit) mais aussi ceux des tourtereaux qui vont découvrir le désir, s’initier aux plaisirs charnels (seule ou à 2), des scènes qui sont d’une jolie sensualité, de celles que l’on aime mettre entre les mains des ados. La cerise sur le gâteau, Flore Vesco, instille habilement et sans en avoir l’air, l’idée du consentement. Il y est aussi question de sorcellerie, d’amour maternel destructeur, de choix et de liberté. Le tout dans une langue savoureuse, l’autrice aime les petites ritournelles, elle aime jouer avec les mots, s’amuse des double sens et multiplie les clins d’œil aux contes traditionnels. Elle ne dédaigne pas l’humour et ses personnages, mêmes secondaires et surtout féminins, sont très incarnés. A la fois roman d’amour et roman fantastique, très ancré dans une époque mais qui fait écho à la nôtre, D’or et d’oreillers est un coup de cœur !

(Fabienne)

 

Auteur ·trice Vesco, Flore (1981-...) (Auteur)

Titre(s) D'or et d'oreillers [Texte imprimé] / Flore Vesco.

EditionParis (53-Mayenne : Impr. Floch). ; Paris : L'Ecole des loisirs , 2021.

Collection(s)( Médium + ).

Genre(s) et thème(s),Adolescent,, Fantastique ,, Amour ,, Magie/Magicien ,

Avis du CNLJ Coup de coeur !. Avis critique donné par le Centre national de la littérature pour la jeunesse;

Plus d'informations